Skip to content
Loading...

SURHOMMES ET SOUS-HOMMES

(21 avis client)
Préparez-vous à changer radicalement votre vision du monde. Qu'est-ce qui est inférieur ? Qu'est-ce qu'un idéal aristocratique pour nos vies et notre société ? Comment fonctionne le dressage de l'humanité ? Pourquoi ne sommes-nous tous que des esclaves ? Quelles sont les conséquences biologiques et mentales de notre éloignement de la Nature ? Qui est l'Homme de Babel, le sous-homme fabriqué en quantité industrielle aujourd'hui ? À quoi ressemblera l'Occident dans le futur si le sous-homme triomphe ? Quelle est la révolution à accomplir à titre personnel comme à titre collectif ? Comment nous convertir pour de bon à une Biocivilisation pour se sauver ? Et bien d'autres sujets à l'importance majeure : il y a ceux qui l'auront lu, et il y aura les autres... Soyez prêts : aucune sensiblerie n'y survivra.

23,90 

Poster un avis en bas de page

21 avis pour SURHOMMES ET SOUS-HOMMES

  1. Vincent C (client confirmé)

    C’est un livre sur l’Homme, sur ses origines et sur son avenir, sur sa grandeur et sur sa décadence. C’est aussi et surtout un livre qui redonne de l’espoir. Il dit en substance : voici comment vivre, voici l’idéal vers lequel nous tourner, et voici la société qu’il est possible de fonder. Rochedy nous livre ici ses pensées flamboyantes dans une prose en aphorismes remarquable. Connaissant l’auteur depuis son premier ouvrage, je ne peux que constater l’ampleur de son évolution intellectuelle et de sa philosophie, cristallisée ici en 350 pages.
    Bravo et merci.

  2. Augustin D (client confirmé)

    Excellent livre, Monsieur Rochedy ne déçoit vraiment jamais.

  3. Christelle L (client confirmé)

    Une réflexion philosophique objective étayée de faits concrets…
    Loin des polémiques politiques merdiatisées, le livre traite des mécaniques plus profondes et plus sérieuses de nos problèmes civilisationnels actuels.
    Pour ceux qui doutent, Julien Rochedy ne s’autoproclame pas d’un parti politique, il a ses propres reflexions vraies et morales, et dans le chaos politique actuel, il est si réconfortant de lire quelqu’un qui pense ce qu’il dit et qui amène une vraie remise en question.
    Que dire de plus, j’adore et j’espère que beaucoup de gens sortiront de la matrice en lisant ses livres, je vous y invite.
    Nous ne pouvons qu’adhérer à ces démonstrations tellement dotées de sens.

  4. Olivier T (client confirmé)

    《Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien》 Socrate.

    Julien Rochedy est l’auteur de 5 livres, un conférencier parlant de sujet tel que la chevalerie, la philosophie de droite, le nihilisme, etc… Il a conçus des formations sur la masculinité et la psychologie évolutionniste. Il écrit pour la magasine La Furia.

    Ce livre est la quintessence de toute ses années de travails. Pour avoir suivis ses études, ses formations, ses conférences, il ne s’agit pas d’un résumé vite fait mal fait.
    Ce livre est l’aboutissement de longues heures de réflexion, de prise de conscience, de refus, d’acceptation. Tout le travail accomplis par Rochedy devait aboutir à ce livre, tout comme
    une graine n’a d’autre but que de changer. D’accomplir sa nature.

    Il avait les ingrédients, voici le plats de résistance (sens propre et figuré).

    Ce livre nous fait souffrir. Il nous pousse à travailler, non seulement sur nous même, mais aussi sur le monde qui nous entoure. A nous remettre en question. A douter.
    Nous ressentirons de la colère, du dégoût, de la honte, mais aussi de l’espoir, de la passion, de la curiosité, de la volonté.

    Son titre n’est finalement qu’une tromperie, qu’un piège car bien loin de bêtement faire une distinction entre sous hommes et surhommes, il plonge dans la nature de l’homme depuis l’origine. Depuis l’Eden.

    Julien Rochedy ne nous offre pas la solution sur un plateau d’argent (même pas le plateau en fait).
    Il nous offre une graine à planter. Dans notre esprit, notre nature, dans notre terre, dans notre futur.

    Il ne reste plus qu’à en prendre soin.

    《Alea jacta est》

  5. TLB (client confirmé)

    Merci a Julien pour cet ouvrage. Connaissant les positions de Julien sur les sujets évoqués pour le suivre depuis quelques années déjà, je savais que ce livre allait me plaire. Pour autant, j’ai pris une vraie claque et appris énormément de choses. Toute ma force à lui pour l’encourager à continuer ses travaux.

  6. Catherine B (client confirmé)

    Un travail colossal. Une analyse visionnaire. Et surtout un incommensurable COURAGE pour oser décrire avec tant de franchise et de lucidité ce réel, duquel tous ou presque —englués de déni ou pétris de peur— détournent le regard. Merci Julien et vivement le prochain ouvrage !

  7. Ludovic-Pierre F (client confirmé)

    Monsieur Rochedy a toujours produit des idées intéressantes et pertinentes à travers tous ses livres. Et dans Surhommes et Sous Hommes, pour la première fois, le côté « exposé » d’une pensée autre (Droite, Nietzsche, différences biologiques) s’efface pour laisser à Rochedy le soin de développer encore plus d’idées. En ressort un anti essai magistral, qui plus est dans une langue qui, comme à l’accoutumée, se paye le luxe d’être à la fois brillante et limpide, alors que la plupart des essayistes peinent à exceller dans un seul de ces domaines que sont la profondeur et le style.
    Attendez vous à être un peu bousculés d’abord peut être l’avez vous déjà été par le titre 😉 pour ensuite plonger dans une analyse de la modernité, qui apparaît encore plus crasse à la lumière du point de vue développé. Mais ce cheminement aboutit à un espoir inédit, un rêve magnifique, qui redonne du baume au cœur et du cœur à l’ouvrage pour le faire advenir.
    Merci Julien.

  8. Baptiste F (client confirmé)

    Un livre impactant ! Julien Rochedy nous offre dans cet essai SA philosophie à travers son point de vue et son regard sur notre société et sa modernité. Cette lecture nous déstabilise parfois et réussi à nous prendre à contre pied. L’analyse de l’auteur sur la trajectoire de l’humanité et sur notre société occidentale est faite à travers un œil juste, réaliste et plein de bon sens. Plusieurs critiques sur nous mêmes qui aboutissent sur une vision et un but pleins d’espoir. J’ai particulièrement apprécié la quatrième partie, « Aliénation et nihilisme », à propos de l’anthropologie qui nous éclaire sur les évolutions de l’Homme depuis la préhistoire, dont certaines (évolutions) contre natures. Un ouvrage génial donc de Julien Rochedy que je remercie pour son travail.

  9. Ma L (client confirmé)

    Nous pouvons apprécier dans cet ouvrage une vision philosophique complète, quasi chronologique (De la Source à l’Avenir de l’homme) qui en fait un essai à la fois instructif et tout à fait plaisant à lire. Le fond du propos et la méthode utilisée, relèvent de l’inédit en ces temps médiocres intellectuellement. Difficile de trouver pareil livre sur les étales de nos librairies, que l’on pourrait parler d’une idéologie proprement Rochedienne. L’auteur expose, explose puis propose un nouveau paradigme, fondé sur une pensée Nietzschéenne réactualisée avec brio. Fait notable : La question de l’écologisme de droite a trouvé sa réponse et ne peut que séduire.

    Merci pour ces belles heures de lecture.

    Maxence Le Garrec

  10. CLS (client confirmé)

    Une lecture qui fait le plus grand bien.
    Elle m’a permis de mettre des mots sur des ressentis et de m’ouvrir une grande quantité de pistes de réflexion et d’axes d’amélioration sur ma vie.
    C’est la première œuvre que je lis de Monsieur Rochedy et je peux garantir que toute les autres vont y passer.
    La dernière partie du livre m’a particulièrement plu. Elle donne une perspective d’avenir dont je n’avais jamais entendu parler avant personnellement.
    Un grand merci !

  11. Xenki (client confirmé)

    Un livre très intéressant qui pousse à l’optimisme malgré les terribles vérités qu’il met en lumière . Une définition du nihilisme que ce soit ses origines ou ses conséquences (qui desfois causes et conséquences ) très intéressante . Pour quelqu’un comme moi qui as été pendant de longues années ronger par ce nihilisme j’ai totalement reconnu mon cas dans ce livre ce qui renforce ma volonté de me reprendre en mains pour devenir meilleur . Et que dire du dernier chapitre comment perdre espoir après avoir entrevu la possibilité d’un monde si beau , cela ranime une ardeur que j’ai rarement ressenti et un optimisme en l’avenir dont monde moderne m’avait privé auparavant . Un grand merci Julien Rochedy pour cette anti essai .

  12. RH (client confirmé)

    Un livre qui explore une approche philosophique de l’humanité que j’ai trouvé passionnante et assez unique. J’adore écouter l’homme et j’adore tout autant le lire. Il a un style d’écriture fluide , hyper agréable à lire et je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai souri de consentements… Bravo, à lire absolument

  13. Alban V (client confirmé)

    Un auteur qui a réussi à mettre des mots sur des idées non verbalisées, ou simplement sur des ressentis que je n’aurais pu exprimer seul, et qui propose également des réflexions novatrices et à contre courant sur de nombreux sujets, notamment l’écologie, enfin abordée par un penseur de droite. Foncez !

    PS : Juste un bémol concernant le fait que la version numérique ne soit lisible qu’en ligne et ne puisse pas être téléchargée sur des liseuses en format PDF ou ePub ! »

  14. Germain G (client confirmé)

    Un ouvrage à contre courant du gauchisme omniprésent, une sorte de bouée de sauvetage que je recommande. Livre remarquablement riche en contenu.

  15. CC (client confirmé)

    Je n’ai pas eu la dédicace… un peu déçus car il était indiqué jusqu’au 19 décembre.

  16. Cédric AD (client confirmé)

    Je dois dire que j’avais un peu peur d’ouvrir ce livre… Non pas à cause du titre, ou de ce que les gens qui connaissent Rochedy sans l avoir lu pourraient avoir comme appréhensions ou a priori, mais précisément pour l’inverse… Parce que je lui suis reconnaissant (pour des raisons qui me concernent), et donc que j’attends beaucoup de lui et j’avais peur d’être déçu. Déception qui aboutirait sûrement sur un éloignement, un de plus, et j’avoue en avoir parfois marre de n’être entouré majoritairement que de morts.
    Rochedy a à peu près mon age, nous vivons dans le même pays, il a grandi dans une campagne qui ressemble à la mienne, a été chez les sœurs comme moi, aime son pays comme moi, est témoin de notre époque comme je le suis. Il partage beaucoup de mes colères et subit la même laideur que moi, le même faux qui envahit tout, dans une indifférence généralisée. Bref, le jour venu (s’il n’est pas déjà arrivé) il serait sans doute un compagnon d’arme. Et je sais que je n’en ai pas beaucoup…
    À propos de ce livre, il écrit : « Ce sera mon information, la meilleure de moi même. » Aie ! Il confirme donc, dès le début du livre, que les craintes que j’avais étaient bien fondées… Et si ce « meilleur » m’apparaissait finalement comme insuffisant ou étranger ?
    Il y a une tendance (que je peux comprendre) dans « notre camp », à n’accorder d’importance, de sagesse, de légitimité et de profondeur, qu’à des écrivains, philosophes, ou penseurs du passé, comme si tout ce qui baignait dans le présent, dans cette époque que beaucoup d’entre nous considérons comme malade, ne pouvait être qu’inférieur, amoindri, appauvri, et donc moins pertinent. Nous lisons tous plus ou moins les mêmes livres, essayons d’affiner nos visions, nos intuitions et analyses sur le monde, sur notre société, sur les hommes et notre présent, d’après les mêmes penseurs, les mêmes romans, les mêmes guides. Et c’est important ! Essentiel même. Mais…
    Bernanos, Thibon, Péguy, Tocqueville ou encore Barrès (et tous les autres) n’ont pas grandi dans notre France des années 90 2000. Ils n’ont pas été gavé comme nous l’avons été, de tolérance, d’antiracisme, d’amour de l’autre, de détestation de soi, à l’école, à la télé, dans les rues, matin, midi et soir. Ils n’ont pas vécu dans le monde d’après le 11 septembre 2001. Ce n’est pas au bout de leur rue qu’a eu lieu l’attentat islamiste de l’Hyper Cacher, pas dans leur salle de concert que sont morts leurs semblables le 13 novembre 2015. Eux n’entendent pas toutes les nuits les sirènes de police et les explosions de mortiers dans leurs quartiers « sensibles », ils n’ont pas eu les larmes aux yeux le jour de la torture suivi de l’assassinat de Lola, n’ont pas éprouvé de la rage le jour de l’assassinat de Thomas. Ils n’ont pas à faire face tous les jours à la légion de barbares incultes, ou ricanant, ou islamisés, ou flottant à deux mètres du sol entre un Apple store et une Happy hour, ou s’imaginant vivre dans un monde qui leur offrira éternellement le luxe de ne pas avoir à se battre pour en préserver la beauté… Quand ce n’est pas un mélange tout cela à la fois en prime time sur pratiquement tous les plateaux de télé tous les jours! Eux ont eu leurs lots de barbares, certes, mais ce ne sont pas exactement les nôtres. Eux peuvent nous éclairer, mais, quant aux ombres qui apparaissent, il leur est impossible d’en connaître exactement les contours. Comment le pourraient ils ? Ces ombres sont les nôtres…
    Tout cela pour dire, que j’aimerais vraiment voir, dans « notre camp », plus de gens qui accordent l’importance qu’il mérite à Rochedy (et à d’autres, mais particulièrement à lui), j’aimerais voir plus de posts, d’articles et d’attention. Qu’on en parle avec la même déférence parce que c’est aussi ce que les auteurs et penseurs que nous admirons nous enseignent (je crois) : identifier ce qui a de la valeur et lui accorder l’importance qu’elle mérite, sinon à quoi tout cet héritage, qui nous est si cher, peut il bien servir ?
    Donc, il faut en parler. Et essayer de le faire bien. Sinon à quoi cela sert il d’écrire des livres ? Et par extension, à quoi cela sert il de les lire ? Peut être ai je mal cherché… Mais à part des stories et des post de son livre subtilement agencé à coté d’une bouteille de whisky, d’un cigare ou d’un gant de boxe, accompagné d’une musique de Hans Zimmer ou du Requiem de Verdi (poke moi même), je n’ai pas trouvé grand chose… Il serait peut être temps que tous ces post de « surhommes » passent du « c’est cool de lire Rochedy » (et ça l’est!), à « c’est cool de lire Rochedy et… ».
    Je pense d’ailleurs que c’est précisément l’un des propos du livre. J’ai aussi cherché, au delà des post Instagram, des articles ou échanges qui parlaient du livre et en fait, je trouve, qu’il n’y a rien d’intéressant non plus, c’est à chaque fois une reprise des éléments de langage de la communication autour du titre, les sempiternels « philosopher à coup de marteau », et bla bla bla c’est quoi un surhomme ? et hi hi hi qui sont les sous hommes ? Et définissez nous l’idéal aristocratique et gna gna gna… MAIS QU’EST CE QU’ON S’EMMERDE BORDEL ! Vous n’avez pas un adolescent en face de vous… Franchement, aux médias de notre camp : si quand on vous propose un livre d’une telle qualité, vous ne faites que nous pondre la même chose que ce que tous les médias mainstream nous pondent depuis 40 ans, à savoir des éléments de langage, rester à l’écume et aux stéréotypes datés sur Rochedy, et appuyer sur les « trucs clivants » (qui ne le sont pas du tout, c’est beaucoup plus subtil que ça et vous êtes censés le savoir) pour faire des clics, bref, contribuer à une forme de délégitimation de son travail et de sa pensée (c’est particulièrement valable pour lui, mais cela l’est tout autant pour d’autres), comme s’il ne vous fallait que des morts pour que vous ayez envie d’aller en profondeur, et bien nous n’avancerons jamais. Ce livre mérite mieux que ça ! Parce qu’il pousse à des réflexions profondes, essentielles et nécessaires.
    Donc, c’est cool de lire Rochedy et… j’attends toujours la suite…
    Moi, en tout cas, je me suis noté des pistes de réflexion, de désaccords et de questions.

  17. Gaëtan C (client confirmé)

    J’ai lu tous les livres de Julien et viens de terminer celui ci. C’est une belle pépite. La façon dont il, chapitre après chapitre nous fait descendre dans un tunnel bien sombre voir apocalyptique pour au final revenir triomphalement à la lumière est très intéressante. Cela laisse de fil en aiguille de belles perspectives pour notre civilisation, à condition qu’on soit capable de s’en rendre digne. Je suis bien curieux de voir si il continuera de tirer le fil de la biocivilisation, si tel est le cas je pense que nous serons légion à ses côtés.

  18. Jeremy

    C’est un livre très intéressant qui reprend les questionnements de Sloterdijk sur la question des règles pour le parc humain, qui s’interroge avec un point de vue surhumaniste sur la tradition européenne et qui, sans en rester au niveau du constat, propose également un vrai plan d’action civilisationnel. Rochedy livre ici un essai foisonnant, inspirant et mûr. C’est une belle pensée et un auteur à lire.

  19. Hugo Sindt (client confirmé)

    Bonjour,
    A travers l’analyse poussée de notre société toujours plus compliquée, Julien nous emmène à la racine des problèmes inhérents à cette dernière.
    J’ai ainsi pu entrevoir à la fois les difficultés à venir, mais surtout les solutions qui s’imposeront à nous, si nous osons combattre ces premières et porter ces dernières.
    Enfin, suit la dernière partie qui est, je pense, l’essence même de surhommes et sous-hommes et probablement, l’ouverture à de futurs ouvrages. Mais, pas de spoil! Lisez ce livre prenons en mains notre avenir et notre environnement.
    (Désolé pour l’anglicisme et merci pour cet ouvrage).

  20. GOUYET (client confirmé)

    Dans ce livre, Julien Rochedy nous expose son modèle philosophique en décortiquant tout ce qui fait de notre société une société de médiocres et d’esclaves nihilistes et matérialistes. S’en suit un déroulement de ce qui fait de l’homme un surhomme, aristocrate et exigeant, le moteur de notre élévation civilisationnelle. Toute cette démarche aboutit en fin d’ouvrage en un espoir d’un renouveau idéologique de l’Européen, qui développerait une philosophique d’essence nietzschéenne (aristocratique) et (enfin) non nihiliste car fondée sur ce qu’il y a de plus réel et concret : notre sol, notre Terre, notre planète. Julien Rochedy nous présente ainsi une perspective écolo nietzschéenne de l’Européen, qu’il appelle : biocivilisation. Un livre très plaisant à lire, qui ouvre certaine voie de réflexions encore inexplorée, qu’il faudra lire avec un crayon à la main. Quel plaisir de lire un essai philosophique écrit par un nietzschéen ! Merci M. Rochedy pour ce travail, hâte de voir la suite !

  21. Nicolas Koch (client confirmé)

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achat soutien